Author: SG-PHOTO

Mayumi SUZUKI 🎧

Ce podcast Instant POD s’intéresse à la photographe japonaise Mayumi Suzuki. Entre photographie documentaire, portraits et narration biographique, l’œuvre de Mayumi Suzuki nous emporte au gré de ses blessures de vie, du tsunami de 2011 à la disparation de ses parents, en passant par la douloureuse étape du traitement de l’infertilité féminine.

Le Japon en couleurs. Photographies du XIXe siècle|MAD Paris 👁

À l’occasion d’une publication aux éditions Volonté d’art, le musée des Arts décoratifs présente à la bibliothèque, du 8 novembre 2023 au 28 janvier 2024, l’exposition « Le Japon en couleurs. Photographies du XIXe siècle ». 35 photographies inédites rehaussées de couleurs issues du fonds de photographies japonaises composé de plus de 800 épreuves, illustrent une vision pittoresque du Japon. Appartenant à la vogue des « Yokohama Shashin », ces images offrent une version théâtralisée et stéréotypée du pays du Soleil Levant.

C’est quoi pour vous la photographie ? 🎧

Ce podcast Instant POD s’intéresse au nouvel ouvrage de la spécialiste de la photo contemporaine japonaise, Sophie Cavaliero : « C’est quoi pour vous la photographie ? Les réponses des photographes japonais », sorti en septembre 2023 aux éditions Chibi International. 113 artistes nippons ont répondu à l’appel, et proposent à travers leurs photos et leurs mots leur propre vision de ce médium.

Kumi Oguro 🎧

Ce podcast Instant POD s’intéresse à la série Stripe (50Hz) du photographe Hideo Anze. Débutée en 2011, peu de temps après la catastrophe de Fukushima, cette série transcrit en image la fréquence du courant électrique de Tokyo, courant fourni par la société TEPCO, opérateur de la centrale de Fukushima en 2011.

Stripe (50Hz) |Hideo Anze 🎧

Ce podcast Instant POD s’intéresse à la série Stripe (50Hz) du photographe Hideo Anze. Débutée en 2011, peu de temps après la catastrophe de Fukushima, cette série transcrit en image la fréquence du courant électrique de Tokyo, courant fourni par la société TEPCO, opérateur de la centrale de Fukushima en 2011.

Roadside Lights 2, Eiji OHASHI|AKIO NAGASAWA gallery AOYAMA 👁

Ohashi est né à Wakkanai City, Hokkaido, en 1955. Né et élevé dans le nord du Japon, il a été fasciné par la beauté de la désolation dans des environnements difficiles tels que l’hiver et a visité des pays autour de l’Himalaya à partir de la fin de la vingtaine.
Roadside Lights, lancé en 2008, est un projet qui met en lumière des « paysages avec des distributeurs automatiques » – un paysage courant au Japon – et qui a été photographié dans tout le pays, en particulier en hiver. « Le distributeur automatique est ici l’équivalent d’une personne moderne, qui représente la solitude et l’espoir », explique l’artiste.