Arrêt sur actu

Ihei KIMURA — Living in Photography|TOP MUSEUM 👁

En commémoration du 50e anniversaire de sa mort, cette exposition présente le travail d’Ihei Kimura (1901-1974), un photographe qui a contribué de manière significative à l’histoire de la photographie japonaise. Kimura a été l’un des premiers à reconnaître le potentiel des nouveaux appareils compacts au format 35 mm pour l’expression photographique, appareils qui commençaient à peine à être utilisés dans les années 1920.

The Marrow of Ropes, Hajime KINOKO| AKIO NAGASAWA gallery AOYAMA 👁

La galerie Akio Nagasawa Aoyama a le plaisir de présenter The Marrow of Ropes, une exposition personnelle de Hajime Kinoko.
Hajime Kinoko, maître du Shibari, est un artiste de la corde qui élève le bondage au rang d’art. Outre sa performance consistant à « lier » des personnes, Kinoko crée également des installations uniques dans lesquelles il transforme des objets naturels (pierres, arbres, etc.), des bâtiments et des espaces par le biais du bondage. Son travail a été activement présenté dans le monde entier, y compris au Japon.
C’est une belle occasion pour découvrir le monde tissé par le bondage, une culture japonaise unique.

Tomoaki ISHIHARA, Saccade and Afterimage |MEM Gallery 👁

Tomoaki Ishihara crée des œuvres qui remettent en question le cadre des médias et la structure de la vision tout en franchissant les frontières de la photographie, de la peinture et de la sculpture. Ici, Ishihara présentera une installation vidéo basée sur l’hypothèse que l' »obscurité » peut être nécessaire pour une vision stable du monde, dérivée de la recherche sur les mouvements oculaires de « saccade » et l’image rémanente visuelle.

Le Japon en couleurs. Photographies du XIXe siècle|MAD Paris 👁

À l’occasion d’une publication aux éditions Volonté d’art, le musée des Arts décoratifs présente à la bibliothèque, du 8 novembre 2023 au 28 janvier 2024, l’exposition « Le Japon en couleurs. Photographies du XIXe siècle ». 35 photographies inédites rehaussées de couleurs issues du fonds de photographies japonaises composé de plus de 800 épreuves, illustrent une vision pittoresque du Japon. Appartenant à la vogue des « Yokohama Shashin », ces images offrent une version théâtralisée et stéréotypée du pays du Soleil Levant.